Facebook icon Instagram icon Twitter icon Rapghetto logo

Gims : son manga « Devil’s relics » est-il un flop commercial ?

Après avoir décroché son troisième disque de diamant en autant de projets, Gims peut se vanter d’être l’artiste français le plus écouté en France. Il y a quelques semaines, le rappeur parisien dévoilait son nouveau projet Transcendance.

Amateur de BD et de mangas en particulier, Maître Gims n’a jamais caché sa passion pour le dessin. Que se soit dans ses textes, ou dans ses croquis qu’il a déjà pu publier sur ses réseaux, le manga reste son influence première, comme de nombreux artistes de la scène rap d’ailleurs.

Au mois d’octobre 2018, le manga Devil’s relics, signé de Gims, de son frère Darcy, du scénariste Jean-David Morvan et du mangaka Yoshiyasu Tamura, était disponible dans les librairies.

Tiré à 50 000 exemplaires, le manga ne s’est vendu qu’à 21 000 unités. Le chiffre en lui-même n’a rien de déshonorant : de nombreuses séries japonaises, en dehors des blockbusters comme One Piece ou Dragon ball qui tournent autour de 80 000 exemplaires vendus, ne font pas mieux.

Un chiffre plutôt encourageant pour le rappeur membre de la Sexion d’Assaut !
Lino - Suicide Commercial
Voir aussi Lino - Suicide Commercial